Jules et Jim (1962)


Synopsis:
Paris, 1907: Jules, étudiant autrichien et Jim, étudiant français, se lient d'une amitié profonde. Traversant cette « belle époque » avec les mêmes goûts artistiques, littéraires et féminins, Jules et Jim échangent leurs poèmes, partent ensemble dans le midi méditerranéen et découvrent dans un champ de fouilles une statue dont le sourire les bouleverse et qu'ils retrouvent avec émotion, l'un et l'autre, dans le sourire d'une jeune femme rencontrée par hasard, Cathe @ne. De son côté, Catherine, devenue la compagne des promenades de Jules et Jim, aime les deux garçons et elle épouse l'un, Jules, sans jamais se détacher de l'autre, Jim, venant de l'un à l'autre au gré de son caractère fantasque et passionné. La guerre éclate. Jules et Jim, dans leurs tranchées respectives, continuent douloureusement de vivre leur amitié. La paix revenue, Jules et Catherine vivent en Autriche, dans un chalet, au milieu des Alpes et de la forêt. À l'appel de Jules, qui l'invite à vivre auprès d'eux, Jim quitte Gilberte, une amie d'enfance et accourt auprès de ses amis. Jim constate que l'amour a déserté le foyer de Jules et Catherine. Seule une petite fille de cinq ans les rapproche. Inconstante, insatisfaite, Catherine a eu des amants. Catherine devient la maîtresse de Jim et désire un enfant de lui. Jules souffre mais, par faiblesse, par un amour dénué de toute dignité à l'égard de sa femme, se résigne à une situation intolérable. Brouilles et réconciliations entre ces faux et vrais ménages se succèdent à un rythme diabolique. L'amitié de Jules et Jim survit pourtant a de tels assauts. Les années s'écoulent. Au cours d'une excursion en France, Jim et Catherine trouvent la mort dans un accident d'auto qui pourrait être un suicide. Ils sont incinérés au cimetière du Père Lachaise. Jules les pleure.

Zoom sur Jules et Jim de François Truffaut, un roman de la Nouvelle Vague

video

Clin d'oeil au film de Truffaut d'un groupe américain: Sixpence None The Richer, Kiss me:

video

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire